Comment garder la constance

Comment garder la constance

La constance… pourquoi est-ce si important ?

Une grande difficulté que beaucoup de gens ont, est : LA CONSTANCE.

Lorsque l’on veut intégrer un changement dans nos vies que ce soit au niveau de l’entraînement, de l’alimentation ou même au niveau professionnel, si nous n’avons pas de constance, on ne peut malheureusement pas trouver la réussite.

J’ai moi-même eu de la difficulté à atteindre mon objectif de perte de poids par manque de constance.

Mais pourquoi ? Pourquoi est-ce SI important ? Que doit-on faire pour garder la constance ? Pourquoi ai-je finalement réussi ? Quels sont mes secrets ?

Mais avant, il est important de comprendre le «pourquoi» nous nous devons d’établir une constance.

Pourquoi une constance pour une réussite ?

Comment espérer changer nos habitudes si on n’est pas constant à intégrer les nouvelles. Notre cerveau est paresseux. Il aime la routine. Il déteste le changement. Alors, oui, c’est un combat lorsque l’on veut changer les choses.

Le but premier, lorsque l’on veut un changement, est d’apprendre une nouvelle routine à notre cerveau et pour cela, on a besoin de patience, de persévérance et surtout de la constance.

Nous nous devons de combattre ces pensées qui nous suggèrent la facilité. Là où il y a de la facilité, il n’y a malheureusement pas de changement. On ne peut pas espérer intégrer l’entraînement au quotidien et une bonne alimentation sans en éprouver des difficultés.

C’est la vie ! Si ce serait aussi facile, on n’aurait justement pas à faire cette démarche, car ce voudrait dire que c’est déjà acquis.

Bref, malgré les embûches que nous éprouvons à établir le changement, il nous faut tenir la CONSTANCE.

Il y a-t-il des TRUCS pour y parvenir ? Comment y suis-je arrivée ? Voici mes secrets, comment moi je fais pour rester constante dans mes entraînements et mon alimentation jour après jours.

– 1 –

Pensées POSITIVES

Notre façon de penser est beaucoup à la base de notre réussite. Si nous entretenons des pensées négatives, nous avons perdu avant même d’avoir commencé. Par contre, si nous nous nourrissons de pensées positives, « The Sky is the Limit », car entretenir des pensées positive c’est aussi y croire.

Mes pensées ont été, et le sont toujours, beaucoup à la base de cette constance. Je ne laisse pas les pensées négatives m’envahir. Je vois du POSITIF dans tout.

C’est un entraînement difficile qui est à mon horaire ? Super, je vais tester mes progrès!

Vous savez, ça m’arrive aussi de me dire:

« J’ai eu une grosse journée et mon entraînement de ce soir me tente pas du tout. »

Mais je change cette pensée pour:

« Allez t’es belle, t’es bonne, t’es capable et tu le sais que tu vas te sentir tellement bien après ! Imagines-toi la fierté que tu auras ! »

Et je le fais.

Je crois en moi et en mes capacités !

CHANGES TA FAÇON DE PENSER. «Chaque grande difficulté porte en elle sa propre solution. Elle nous oblige à changer notre façon de penser afin de la trouver.» | DynamicTeamFIT

– 2 –

Une volonté, ça se travaille!

Je ne suis pas SuperWoman vous savez ?

Je ne suis pas née avec la volonté de fer, j’ai dû la travailler cette volonté.

On me dit souvent :

« Haaaa tes bonnes d’avoir autant de volonté » 

Euh..??? Non, je ne suis pas si bonne que ça.

Ça a été aussi difficile pour moi de trouver cette volonté que pour vous, lorsque j’ai commencé l’entraînement et à bien m’alimenter.

En fait, j’ai dû me reprendre à plusieurs fois avant de réussir par manque de volonté.

Pour ce qui est de l’alimentation, je continue à travailler cette volonté. Ça fait partie de la vie. Notre cerveau aime nous donner la vie difficile, par moment, en nous suggérant, par exemple, de manger ces desserts qu’il aime tant !

Cependant, lorsque l’on souhaite obtenir un résultat, nous devons être conscients, à la base, qu’il n’y en aura pas de facile. Attention, se fabriquer une volonté c’est aussi se laisser tenter de temps en temps afin de réussir à maintenir.

Ce n'est pas la volonté qui mène au but. C'est le but qui donne la volonté.
C’est vrai, si l’on a un but en tête, quelque chose que l’on veut vraiment obtenir, la volonté va venir !

– 3 –

La planification, un élément essentiel

La planification est à la BASE de la constance et elle prend plusieurs aspects. Oui, la planification m’a aidé et m’aide encore à rester constante.

En planifiant mes entraînements TOUJOURS au même moment, cela me permet de visualiser ce qui s’en vient et de m’y préparer mentalement. Alors, la planification d’un horaire, établi à l’avance, permet de maintenir une constance.

Pensez-y, si nous ne planifions pas nos entraînements de la semaine à l’avance, y a-t-il des chances que notre horaire déborde et que nous négligions nos entraînement par « manque de temps » ?

La réponse est, oui.

Si nous ne planifions pas nos entraînements, nous n’en faisons pas une priorité et malheureusement, il sera mis de côté. Donc, agenda à la main, nous planifions, chaque jour, notre entraînement et l’heure à laquelle nous le ferons. C’est un rendez-vous avec nous-même qui devrait être prioritaire.

Cette planification, devrait être, le plus possible, de semaine en semaine, TOUJOURS la même. C’est en établissant la routine que l’on crée la constance et les RÉSULTATS !

On ne planifie pas un échec, mais on échoue par manque de planification...

Au fait, si vous voulez une perte de poids, changer votre alimentation ou même arrêter de fumer, peu importe, ne décidez pas de vous embarquer dans cette aventure du jour au lendemain, sur un coup de tête, sans y être préparé… vous risquez d’échouer.

Je le dis par expérience.

« J’ai tenté 2 fois d’arrêter de fumer sans y être préparé, sur un coup de tête, et j’ai échoué. Puis la troisième fois, j’ai décidé d’une date, à l’avance, et chaque jour qui me rapprochait de cette date, me préparait à l’affronter avec force et c’est ainsi, en partie, que j’ai réussi ! »

Même chose lorsque j’ai décidé que je voulais perdre du poids. J’ai tenté beaucoup de choses avant, puis à l’automne 2014, j’ai décidé que j’allais m’inscrire, pour la nouvelle année, dans un défi de groupe d’entraînement et remise en forme.

J’ai visualisé ce défi qui, je dois dire, n’a pas été facile, mais j’étais préparée mentalement et plus que prête. J’avais mon objectif ancré dans ma tête depuis des mois et il n’était pas question que j’en démorde! Ce qui m’a amené à mon poids santé.

Alors avant de vous lancer, choisissez une date de début à votre calendrier.

– 4 –

Sortir de sa zone de confort

Arriver à être constante, a impliqué aussi de sortir de ma zone de confort, car les jours où j’avais envie de tout simplement rester sur le sofa au lieu de m’entraîner, je me devais sortir de ma zone de confort pour réaliser cet entraînement et garder ma constance.

Sortir de la zone de confort. Là où se produit le miracle | MOTIVATION

La chose la plus dure, pour moi, a été de sortir de ma zone de confort. Même si j’avais une part de mes pensées qui étaient conscientes que l’entraînement allait me faire du bien, une autre part d’elles étaient très rattachée à cette petit bulle de confort.

Cependant, c’est à force de combattre ces pensées et de sortir de cette zone de confort là que j’ai réussi à créer une constance et, par le fait même, une nouvelle zone de confort qui intégrait l’entraînement.

Vous savez, on peut tout faire si nous le voulons. Moi, j’étais décidée à changer et décidée à croire fermement en moi et mes capacités. Aujourd’hui, cette démarche m’a permis de voir que je pouvais faire n’importe quoi si je le voulais vraiment. Je ne doute plus de moi ! Chaque défi que je relève, je sors de ma zone de confort et chaque fois, je suis récompensée.

Quand la bonne alimentation ou l’entraînement ne faisait pas partis de notre quotidien et que du jour au lendemain nous l’intégrons, nous sortons de notre zone de confort.

Désagréable sur le moment, cependant, dites-vous une chose:

«Là où l’on est confortable, il n’y a malheureusement pas de miracle qui se produit.»

Par contre, il faut avoir en tête que le confort va venir avec le temps. C’est pourquoi il est important de visualiser notre but et notre réussite !

En conclusion…

Pour établir un changement, nous avons besoin d’avoir une constance à intégrer la nouveauté et pour réussir à maintenir cette constance, vous devez tout d’abord, être bien préparé.

Planifiez votre changement. Puis, travaillez votre volonté et visualisez-le. Nourrissez-vous de pensées positives !

Finalement, au moment venu, sortez de votre zone de confort aussi souvent qu’il le faudra. Apprenez à aimer sortir de cette zone de confort qui deviendra, un jour, votre nouvelle zone de confort.

Bref, ce n’est pas facile tous les jours, mais quand on forme de bons ancrages, on parvient à notre but. N’oubliez pas que la base de la réussite est tout d’abord d’y croire !

La publication a un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.