J’ai trop mangé | 5 conséquences

J’ai trop mangé | 5 conséquences

Nous avons tous, à un moment, ressenti cette sensation de trop mangé. Nous avions trop faim, n’avons pas prêté attention à notre corps qui nous parlait et nous suggérait d’arrêter. Résultat, nous nous sentons ballonnés avec de la difficulté à digérer et que dire de notre énergie… elle est tout utilisé à tenter de réparer notre erreur.

Il arrive que cette situation est occasionnelle lors de sortie au restaurant ou d’invitation à souper par exemple, mais pour certain, trop mangé est une habitude. Et cette habitude, est souvent lié à des repas trop riches en glucide.

Que provoque une alimentation excessive sur notre corps et notre santé?

1. Un sucre sanguin élevé

Le corps, bien qu’il est besoin de glucide, il en a besoin de peu et de bonnes sources contenant des fibres.

Un excès de glucide sollicite grandement le pancréas qui doit libérer de l’insuline afin de remettre l’équilibre. Cette forte sollicitation peu avoir, avec le temps, de grave répercussion.

Le pancréas à force de travailler dur à envoyer constamment de l’insuline, s’affaiblit et devient moins efficace.
À lire : Le diabète de type 2

Mon corps répond fermé, mais mon sang pourrait courir un sprint

Qu’arrive-t-il s’il y a trop de glucose en circulation? Tout comme une voiture que l’on fait le plein d’essence, vient un temps où le réservoir est plein. Qu’arrive-t-il si vous continuez de mettre de l’essence une fois le réservoir plein? Bien sûr, il y aura débordement.

2. Du plaisir à l’obsession

via GIPHY

Lorsque nous mangeons sainement, notre cerveau sécrète une petite quantité de dopamine, aussi appelée «l’hormone du plaisir».

Cependant, lorsque notre alimentation est très grasse et sucrée, notre cerveau se met à libérer des taux très élevé de dopamine. Si c’est une habitude que nous répétons, notre cerveau adore ça et en redemande toujours plus.

Pour rechercher encore ce sentiment, il nous enverra de faux signaux de faim et des rages de sucre pour retrouver ce même effet.

Notre cerveau est devenu un junky.

3. Un petit roupillon s’il-vous-plaît

Cet excès alimentaire est un gros stress pour le métabolisme. Et qui dit «stress» dit sécrétion de cortisol et adrénaline qui sont les hormones du stress.

En fait, le taux excessif de sucre dans le sang impliquant à un haut degré le pancréas qui sécrète l’insuline, met tout le métabolisme en alerte. Il y a état d’urgence pour lui de remettre les choses dans le bon équilibre.

Donc, il secrète le cortisol et l’adrénaline.

Tout le monde met la main à la pâte parce qu’il est primordial que le sang retrouve son équilibre.

Sur le moment, nous ressentons une hausse d’énergie, mais malheureusement vite suivie d’une chute.

via GIPHY

Pourquoi?

Parce que tout ces petits soldats font leur travail, mais dans l’excès. Pour eux, le temps presse et ce peut être une question de vie ou de mort, notre métabolisme ne fait pas très bien la part des choses.

Donc, s’ensuit ensuite une chute drastique du taux de sucre sanguin. Provoquant de la fatigue et de l’irritabilité.

Donc en plus d’épuiser notre pancréas, nous épuisons aussi nos glandes surrénales.

4. Un système immunitaire affaibli

Saviez-vous que votre système immunitaire peut s’affaiblir pendant près de 24 heures à la suite d’un excès alimentaire?

Des hauts et des bas drastiques du taux de sucre sanguin est très néfaste sur nos organes et ainsi, sur notre système immunitaire.

5. Un sommeil dérangé

via GIPHY

Lorsque nous mangeons excessivement, tout le déséquilibre que nous provoquons se répercutera aussi sur notre sommeil.

Difficulté à s’endormir, malaises gastriques, reflux, sommeil fragile, besoin de se lever pour s’hydrater, se sont tous des effets sur le sommeil particulièrement dû à une alimentation excessive ou abus d’alcool.

Vous avez de la difficulté avec votre alimentation?

Source:

http://www.msn.com

La publication a un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.