Soulever des poids pour garder la mémoire

Soulever des poids pour garder la mémoire

La démence affecte 47 millions de personnes dans le monde et si le rythme se maintien ce chiffre devrait atteindre 150 millions d’ici 2050. 30 à 40% de la démence serait attribuable à des facteurs de risque modifiables tels que l’inactivité physique et cognitive. Et les recherches le confirme de plus en plus!

Hé non, ce n’est pas Hermione et sa baguette magique qui manipule notre mémoire… nous en sommes malheureusement en partie responsable par notre mode de vie, l’autre partie étant la vieillesse qui est inévitable.

Cependant, plus il y a de recherches sur notre santé et l’entraînement physique, plus il y a de belles découvertes qui démontrent l’importance d’adhérer à un entraînement physique permettant de mieux préserver notre mémoire et ce, à tout âge. The University of Sydney a publié récemment un article démontrant la relation entre un entraînement en résistance (soulever des poids) et le ralentissement de la dégénérescence du cerveau.

Les chercheurs ont découvert que six mois d’entraînement en force peuvent aider à protéger les zones cérébrales particulièrement vulnérables à la maladie d’Alzheimer et ce, jusqu’à un an suite à ce six mois.

L’étude🔎

100 participants ont été divisé dans 4 entraînements différents qu’ils ont effectué pendant 6 mois, soit :

  • un entraînement cérébral informatisé seulement,
  • un entraînement en force seulement,
  • un entraînement combiné cérébral informatisé et en force
  • Aucun entraînement

Des évaluations physiques, neuropsychologiques et IRM ont été réalisées :

  • avant de débuter,
  • après le 6 mois (directement après l’arrêt des entraînements),
  • 18 mois après le départ (12 mois après l’arrêt des entraînements).

L’étude à long terme a révélé que le groupe s’entraînant en force seulement et celui s’entraînant en force et cérébral informatisé, ont obtenu des avantages globaux pour les performances cognitives, avantages liés à la protection contre la dégénérescence dans des sous-régions spécifiques de l’hippocampe. 

PARENTHÈSE – L’hippocampe est une structure complexe du cerveau avec un rôle majeur dans l’apprentissage et la mémoire

Les personnes du groupe ayant fait aucun entraînement en force, ces sous-régions hippocampiques ont diminué de 3-4 % au cours des 18 mois, tandis que celles qui subissaient un entraînement en force n’ont vu que 1-2 % de réduction, et dans certaines régions, aucune!

Publication des résultats : Neuroimage: Clinical

«Le message est clair: l’exercice de résistance doit devenir un élément standard des stratégies de réduction des risques de démence.»

– Professeur Michael Valenzuela
(Traduction : Google traduction)

Conclusion

Il n’est jamais trop tard pour se mettre à l’activité physique. Peut importe l’âge que vous avez, soulever des poids peut vous être très bénéfique. Je ne parle pas ici de devenir la star de la beach du coin, mais de gagner des années de qualité à votre vie. Nous oublions parfois l’essentiel : notre santé. Oubliez un peut le look et les objectifs qui vous déprime, faites-le dans un premier but : Votre avenir.

Source

https://sydney.edu.au/news-opinion/news/2020/02/11/strength-training-can-help-protect-the-brain-from-degeneration.html

https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S2213158220300206?via%3Dihub#sec0025

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.