Le jeûne intermittent : Oui ou non.

Le jeûne intermittent : Oui ou non.

Vous en avez probablement déjà entendu parlé du jeûne intermittent…ou peut-être pas. Le jeûne intermittent est plus qu’un régime, c’est une nouvelle façon de s’alimenter. Il s’agit de programmer nos prises alimentaires en alternance avec une période plus ou moins longue de jeûne.

Cette méthode aurait des effets bénéfiques sur la santé en plus d’aider à la perte de poids.

Mais la question est :

Y en a-t-il vraiment?

Et bien, la science répond : OUI.

Des études ont démontré que le jeûne intermittent est sûre et incroyablement efficace à presque tous les niveaux santé, mais pour le moment… pas vraiment plus efficace que tout autre régime existant, étant difficile à maintenir. Beaucoup ont de la difficulté à jeûner. Imaginez passer une très longue période à jeun (voir 16 heures) ou bien ne pouvoir excéder 500 calories deux jours par semaine ou encore un jeûne total un jour sur deux. Pour vous donner une idée, nous mangeons normalement entre 1800 et 2500 calories par jour. Vous allez probablement vous sentir frustrer les jours de jeûne!

dog rage GIF by Cheezburger

Il existe plusieurs méthodes de jeûne intermittent et c’est là que la science dit :

Trouvons la méthode la plus efficace que monsieur, madame tout le monde pourront adopter et qui sera le plus bénéfique.

Parce que les recherches sur les jeûnes intermittents sont prometteurs non seulement pour la perte de poids, mais aussi pour les maladies cardiovasculaires, le diabète et surtout ce que nous espérons le plus, le cancer.

aide à perdre du poids

Les aliments que nous mangeons sont transformés par notre organisme en petites molécules. Celles-ci sont ensuite absorbées par nos intestins pour voyager dans notre sang jusqu’aux cellules. Une grande part de ces molécules sont des sucres pour fournir de l’énergie aux cellules. Ces sucres proviennent en grande partie des glucides et plus ces glucides proviennent de sources raffinées (farine blanche, pain blanc, riz…etc), plus la concentration de sucre dans le sang devient rapidement grande.

Pour que les cellules puissent utiliser ces sucres, de l’insuline est envoyée par le pancréas. L’insuline permet de faire entrer le sucre dans les cellules pour fournir l’énergie nécessaire au bon fonctionnement de celle-ci. Par conséquent, si les cellules n’utilisent pas tout, le surplus sera stocké dans nos cellules graisseuses.

Par la suite, notre niveau d’insuline baisse et si nous ne grignotons pas entre les repas, ce sont nos cellules graisseuses qui peuvent alors libérer le sucre stocké pour fournir de l’énergie.

Hungry Homer Simpson GIF

L’idée derrière le jeûne intermittent est de permettre aux niveaux d’insuline de descendre suffisamment bas et assez longtemps pour brûler les graisses, mais sans mettre le corps en état d’alerte.

Des recherches ont découvert que la durée du jeûne et le moment de la journée où il est effectué a aussi son importance.

Quel durée doit avoir le jeûne et à quel moment doit-il être fait?

Notre évolution a fait en sorte d’adapter notre métabolisme à une alimentation diurne et un sommeil nocturne. Nous savions déjà que manger la nuit est associé à un risque plus élevé d’obésité et de diabète.

Des chercheurs de l’Université de l’Alabama se sont donc penchés sur le sujet et ont mené une étude avec un petit groupe d’hommes souffrants d’obésité et atteints de pré-diabète. Ils ont comparé deux jeûnes intermittent de durée différente.

  • Un groupe adaptaient leur repas sur une période de 8 heures (de 7 h à 15 h)
  • et l’autre groupe sur une période de 12 heures (de 7h à 19h).
Les résultats?

Les deux groupes ont maintenu leur poids MAIS après 5 semaines, le groupe de 8 heures avait des niveaux d’insuline considérablement plus bas et une amélioration significative de la sensibilité à l’insuline, ainsi qu’une pression artérielle plus basse.

De plus, le groupe de 8 heures avait considérablement diminué leur apport calorique qui c’était effectué de elle-même de par ce nouveau mode de vie.

Vous vous dites :

« Mais à quoi bon le faire si après autant de temps je n’ai pas de perte de poids…?»

La perte de poids, plus qu’une histoire de timing

En fait, ce que la méthode du jeûne intermittent intégrant des repas sur 8 heures démontre, est que grâce à une alimentation à des moments précis, votre métabolisme a le pouvoir de se remettre en marche est de rééquilibrer ses fonctions pour une santé optimale, mais vous devez encore prendre soin de ce que vous mettez dans votre assiette.

La combinaison d’une saine alimentation avec un jeûne intermittent suggère de bons résultats.

De plus, cessez de vouloir tout, tout de suite, maintenant, certaines choses ont besoin de temps pour se produire!

Sources

TELLO, Monique. « Intermittent fasting: Surprising update », Harvard Health Publishing, https://www.health.harvard.edu/blog/intermittent-fasting-surprising-update-2018062914156 (Page consultée le 13 mars 2020)

STROM, Marcus. «How intermittent fasting changes liver enzymes and helps prevent disease», The University Of Sydney, https://www.sydney.edu.au/news-opinion/news/2020/03/11/how-intermittent-fasting-changes-liver-enzymes-and-helps-prevent.html (Page consulté le 13 mars 2020)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.